8 - LES PRÊTRES DE LA LUMIÈRE

« Ceci est intolérable, m’entendez-vous : intolérable ! »

Jusqu’à présent, tout s’était déroulé sous couvert d’une diplomatie de bon aloi. L’accueil des Prêtres de la Lumière s’était accompagné de toute la déférence et du respect que chacun devait aux dignes membres de cette noble religion. Ils avaient entrepris à la hâte un périlleux voyage depuis Haldibart, et leurs mines sombres dénotaient d’un périple harassant. Aux yeux du Lord Commandant, ces quelques robes chatoyantes aux couleurs vives et dorées pesaient plus qu’un bataillon de troufions. Face à l’épée, les Prêtres opposaient le verbe et savaient galvaniser : les fanatiques se calmaient devant eux, les indécis hurlaient leur ferveur à la lune, et les athées eux-mêmes commençaient à douter de leur propre incroyance.

De Bourg-Stoneburg aux hameaux de pêcheurs de l’est de la côte, les Prêtre de la Lumière faisaient des autorités religieuses formidables d’influence. S’attirer leurs sympathies étaient une prudence meilleure que son contraire.

Leur Grande Prêtre s’insurgeait pourtant. « Nous sommes venus apporter le triomphe de la Lumière, pas nous corrompre en alliances indignes avec l’ennemi ! » Elle cracha par terre, et manqua de peu les bottes de l’elfe. « Maître Merrywä n’aurait jamais toléré pareille chose s’il avait été encore de ce monde…

– Nous ne savons pas ce qu’il est advenu de lui ! la coupa sèchement Lord Nastën. Peut-être que…

– Ne dites pas de bêtises, Lord Commandant : nous savons vous et moi que les orcs sont trop primitifs pour veiller sur des prisonniers.

Lord Nastën ne pouvait contredire ce point ; son silence et le soupire qui s’ensuivit montrèrent toutefois qu’il voulut garder espoir au sujet de celles et ceux qui s’étaient trouvés dans le Temple au moment de l’attaque des orcs.

« Voyez-vous, ô Commandant : il n’est guère besoin d’être grande devineresse pour vous prédire que votre mage des ombres finira par vous trahir ! »

Lord Nastën voulut la rassurer. A défaut de convaincre, au moins pourrais-je calmer ses ardeurs.

« Akoën a toujours été un fidèle serviteur de nos causes. Il n’aurait jamais été hissé au sein de notre état-major si sa loyauté avait du souffrir de la moindre suspicion. »

Ce fut hélas peine perdue. La Grande Prêtre Marsya n’en démordit pas :

« La Lumière est née des œuvres des quatre Dieux Elémentaires. Elle nous est parvenue en héritage suite à leur sacrifice lors du Grand Affrontement. Elle est l’unique voie qui permette de retarder le retour du Dragon. Tant que la Lumière brillera, elle tiendra éloignée de ce monde celui qui entend l’engloutir. La Grande Ombre commence par la Pénombre, et la Pénombre n’a pour origine que l’Obscurcissement. Du petit mal naît le grand mal ; les ténèbres se font toujours grandissantes sitôt qu’on leur laisse une once d’existence. Sous son masque de duplicité, le serviteur de l’Ombre ment sans vergogne, ourdit le complot, calcul son coup et ne perd jamais de vue les intérêts du Dragon qu’il défendra tôt ou tard. La Lumière seule met à jour les ombres qui se forment sous les plis d’anxiété du visage lorsque celui-ci se crispe sous le poids des fausses paroles ; et alors nul ne peut mentir face à la puissance de la Lumière qui nous permet de révéler le vrai du faux. A la vérité Commandant, je vous le dis : votre Akoën et ses maudites créatures se retourneront contre vous, et plus tôt que vous ne le pensez ! Soit il ne parviendra à les contrôler – et vous aurez tôt fait de les voir revenir contre vos lignes pour tenter de les enfoncer – soit il les contrôlera parfaitement et saura leur intimer l’ordre de prendre le parti des orcs au moment fatidique. L’Ombre n’a qu’un seul maître ; ceux qui emploient sa maudite puissance finissent toujours par se ranger du côté du Dragon. Tôt ou tard, ces Ombres Guerrières dont vous tentez de justifier l’existence ne seront que des ennemis supplémentaires qu’il nous faudra affronter. Croyez bien qu’à ce moment-là, vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. En attendant, je vous prie de ne jamais oublier que nous aurons constamment à l’œil ces abominations. Nous nous rangerons sous votre autorité militaire, et soyez en cela assuré de notre obéissance autant que de notre loyauté : mais que votre Akoën et ses rejetons montrent un seul signe de trahison, et alors à la Lumière seule nous reviendrons en obéissance.

Or, vous n’ignorez pas que la Lumière nous commande de toujours réduire l’Ombre et, si possible de l’exterminer. »

Ce qui avait d’abord été une série de paroles prononcées entre des dents serrées s’était peu à peu mue en un plaidoyer bruyant, craché à gorge déployée. La Grande Prêtre avait vu son visage s’empourprer de colère ; et le camp tout entier d’avoir profité de ses mises en garde.

Autour d’eux, un silence se fit. On n’avait pas entendu cela depuis la consternation qui avait frappé les éclaireurs de la Garde Elfique lorsqu’ils avaient découvert les morts et les agonisants qui jonchaient les abords du Temple, ce même matin où, croyant venir relever leurs camarade à Lunarën, ils avaient constaté avec horreur que le Temple elfique était devenu un terrible Bastion aux mains des orcs.

« Je demeure l’autorité militaire de cet endroit, et je peux vous jurer que je réponds de chacune des recrues ici présentes. »

La Grande Prêtre Marsya plissa les yeux de suspicion. Elle approcha son visage presque au contact de celui de l’elfe, et se remit à serrer les dents :

« Dans ce cas, que la Lumière vous entende, Lord Commandant. Que la Lumière vous entende… »

Au choix ! En début de séance, toutes vos armes qui sont plus grandes que des armes courtes (env. 60 cm max) seront susceptibles de vous être retirées temporairement afin que vous puissiez les « acheter » aux Marchand(e)s en cours de séance. Notez bien que les Marchand(e)s d’armes ne vendront pas à d’autres participant(e)s les armes que vous aurez apportées pour vous-même !
Si vous ne possédez pas d’armes de GN pour cette séance, l’organisation vous en fournira !
Au choix ! selon ce que vous aura inspiré la lecture de cette présentation du groupe ! (Si vous manquez d’inspiration, voici une idée possible) : Costume de personnage d’inspiration « Mage [Dungeon & Dragon] », avec longue robe de ritualiste, aux couleurs vives et chatoyantes. Toute autre variante de votre choix sera également la bienvenue !)
Si vous ne possédez pas de costume pour cette séance, l’organisation vous en fournira un !
6 personnages, elfes et/ou humain(e)s (uniquement)

Le Bastion des Orcs – Epis'orc II : Le Piège de l'Asservisseur

Synopsis :

Après d’âpres assauts menés contre le Bastion des Orcs, l’infâme forteresse est finalement tombée. Les vainqueurs de Lunarën exultent, et une nouvelle ère de prospérité semble déjà s’annoncer. Hélas, à peine les elfes et leurs alliés ont-ils gravi les marches menant au Sanctuaire de l’ancien Temple fraîchement reconquis, que de par le nord et par le sud jaillissent des renforts orcs inattendus. Depuis le fleuve, d’étranges pirates viennent de débarquer avec tout un équipage. Sur la plaine, l’air s’est empli de la magie d’un mystérieux sorcier, lui-même à la solde du maître d’œuvre de toute cette manœuvre d’encerclement : l’Asservisseur. Vous voici pris au piège au cœur du Sanctuaire de Lunarën. Votre refuge est un lieu dévasté. Votre situation est des plus critiques.

Et le temps vous est déjà compté…

Durée conseillée : 4h environs
Idéal pour: 20 à 48 personnes
Ambiance : Exploration de donjons façon Dungeon & Dragons, accompagnée de combats épiques façon Seigneur des Anneaux.
Scénario de type : GN (LARP)
Action :
Escape Game :
Lecture en amont :

Accéder à l’univers complet du Bastion des Orcs

La saga idéal pour découvrir ou faire découvrir le GN à ses proches !

Envie d’organiser votre propre séance de ce scénario ? CREER VOTRE SEANCE PERSONNALISEE

Le Bastion des Orcs – Epis'orc I : Le Siège de Lunarën

Synopsis :

Une horde d’orcs a déferlé depuis les Hautes-Montagnes et s’est dirigée tout droit vers le Temple fortifié de Lunarën. Submergés par la violence de l’attaque, les elfes qui défendaient ce lieu sacré ont péri en tentant de le protéger. Lunarën constitue un verrou stratégique essentiel dans la région : de son sort dépendra l’issue de cette guerre qui oppose à présent les orcs aux elfes et à leurs alliés humains. Vous incarnez les renforts tant attendus par ce qu’il reste de la garnison de Lunarën : c’est donc à vous qu’il incombe désormais de déloger du Temple elfique cette horde d’orcs, laquelle n’a pas tardé à transformer les lieux en un puissant Bastion pour mieux s’y retrancher…

Durée conseillée : 5h environs
Idéal pour: 20 à 65 personnes
Ambiance : Exploration de donjons façon Dungeon & Dragons, accompagnée de combats épiques façon Seigneur des Anneaux.
Scénario de type : GN (LARP)
Action :
Escape Game :
Lecture en amont :

Accéder à l’univers complet du Bastion des Orcs

La saga idéal pour découvrir ou faire découvrir le GN à ses proches !

Envie d’organiser votre propre séance de ce scénario ? CREER VOTRE SEANCE PERSONNALISEE