6 - LES OMBRES GUERRIÈRES

« Quiconque s’est un jour intéressé de près aux mythes de notre monde sait que les idées reçues sont la pire des plaies dont puisse souffrir un être doué de raison. Quand le Dragon s’est manifesté, il fut paré de cette puissance incommensurable, incontrôlable et dévastatrice que nous avons qualifiée de Puissance Ombreuse. A la Puissance Ombreuse se sont opposés le Phœnix, le Kraken, le Griffon et le Basilic. C’étaient là respectivement le feu, l’eau, l’air et la terre incarnés ; leur union apporta la victoire et chassa le Dragon qui menaçait d’avaler notre monde. Au cours de la lutte, les quatre créatures qui avaient réussi à chasser le Dragon disparurent chacune à leur manière, laissant la terre et l’océan aux races animales et aux douées d’intelligence. Tout cela survint il y a des millénaires ; chacun aujourd’hui croit détenir la vérité en matière de détails sur ce récit fabuleux ; les plus fanatiques s’arrogent l’orgueil de détenir la seule vérité – jusqu’à ce que ces fanatiques en rencontrent d’autres et joutent verbalement à grands renforts de contre-vérités dénuées de preuve ou de témoignage fiable.

Les érudits de notre temps s’accordent toutefois en de rares points, dont voici le principal : le Dragon aurait pris la fuite en raison du très grand nombre de blessures qui parcouraient son corps. Chaque coup porté par ses adversaires aurait percé ses lourdes écailles et, en certains cas, d’infimes fragments de ces mêmes écailles se seraient détachés pour venir se briser en éclats noirs sur le sol de notre monde. Quoique rarissimes, on peut encore trouver aujourd’hui de ces fragments, que l’on confondrait aisément avec de l’obsidienne, mais que tout bon mage pourrait reconnaître au toucher tant ces éclats irradient de la Puissance Ombreuse de leur propriétaire. Les millénaires n’ont en rien amoindri leur puissance, à tel point que l’Ombre est réputée intarissable. Voilà probablement ce qui effraie le plus les sceptiques et les adversaires de ce pouvoir d’antan dont on n’ose plus se servir. Du reste, les légendes racontent également que certains peuples orcs voueraient un culte au Dragon lui-même ; en cela, les orcs et leurs sbires seraient naturellement pourvus d’une âme d’Ombre, là où cette même légende accorde aux elfes et aux humains de naître naturellement dans la Lumière.

Pour ma part, je ne pense pas que les choses puissent être réduites à si pauvre résumé. Si l’Ombre et la Lumière existent indéniablement, il serait faux de croire que les deux doivent systématiquement s’opposer. M’avancerais-je à dire qu’il serait également faux de réduire la Lumière au « bon » et l’Ombre au « mauvais » ? J’entends d’ici les sifflets et les jurons, aussi me concentrerais-je sur les certitudes que je peux encore exprimer librement.

Et puisque mots ne sont que vent tant que preuve n’est point devant, voyez un peu : en tant que fin connaisseur de la Puissance Ombreuse, j’ai personnellement usé du fragment d’écaille du Dragon en ma possession afin d’en libérer toute la quintessence de sa puissance, et voici ; quelques nuits passées dans ma tente à ignorer les cris de mes gorets de nouveaux voisins du Poing d’Acier ; des incantations récitées avec soin ; de la prudence en toute chose ; enfin l’accomplissement avec succès du sortilège que je m’étais proposé de lancer.

La Garde Elfique ne tardera pas à voir se présenter à elle une poignée d’Ombres Guerrières, directement issues de la puissance du Dragon. Point de panique : ces Ombres sont le fruit de ma volonté ; elles seront aussi fidèles au Lord Commandant que je lui suis moi-même. Parées de noir et sombres à souhait, rapides, furtives, implacables et imperturbables, ces créatures à la chair gorgée de magie brute formeront le bras armé de la puissance des Ombres que nous retourneront contre les adeptes du Dragon.

Envoyez-les investir le Temple de Lunarën devenu Bastion des Orcs, laissez-les agir quelques heures au gré de leurs lames et de leur magie, et vous verrez : mes Ombres Guerrières surgiront depuis l’obscurité où je leur ai donné vie et, de là, elles plongeront ces orcs de malheur dans les ténèbres de leur propre mort… »

Au choix ! En début de séance, toutes vos armes qui sont plus grandes que des armes courtes (env. 60 cm max) seront susceptibles de vous être retirées temporairement afin que vous puissiez les « acheter » aux Marchand(e)s en cours de séance. Notez bien que les Marchand(e)s d’armes ne vendront pas à d’autres participant(e)s les armes que vous aurez apportées pour vous-même !
Si vous ne possédez pas d’armes de GN pour cette séance, l’organisation vous en fournira !
Au choix ! selon ce que vous aura inspiré la lecture de cette présentation du groupe ! (Si vous manquez d’inspiration, voici une idée possible) : Costume de personnage d’inspiration « Rogue / Assassin [Dungeon & Dragon] », avec vêtements noirs, cape noire, ainsi qu’une cagoule sombre couvrant intégralement le visage. Toute autre variante de votre choix sera également la bienvenue !)
Si vous ne possédez pas de costume pour cette séance, l’organisation vous en fournira un !
6 personnages, créatures magiques (uniquement)

Le Bastion des Orcs – Epis'orc II : Le Piège de l'Asservisseur

Synopsis :

Après d’âpres assauts menés contre le Bastion des Orcs, l’infâme forteresse est finalement tombée. Les vainqueurs de Lunarën exultent, et une nouvelle ère de prospérité semble déjà s’annoncer. Hélas, à peine les elfes et leurs alliés ont-ils gravi les marches menant au Sanctuaire de l’ancien Temple fraîchement reconquis, que de par le nord et par le sud jaillissent des renforts orcs inattendus. Depuis le fleuve, d’étranges pirates viennent de débarquer avec tout un équipage. Sur la plaine, l’air s’est empli de la magie d’un mystérieux sorcier, lui-même à la solde du maître d’œuvre de toute cette manœuvre d’encerclement : l’Asservisseur. Vous voici pris au piège au cœur du Sanctuaire de Lunarën. Votre refuge est un lieu dévasté. Votre situation est des plus critiques.

Et le temps vous est déjà compté…

Durée conseillée : 4h environs
Idéal pour: 20 à 48 personnes
Ambiance : Exploration de donjons façon Dungeon & Dragons, accompagnée de combats épiques façon Seigneur des Anneaux.
Scénario de type : GN (LARP)
Action :
Escape Game :
Lecture en amont :

Accéder à l’univers complet du Bastion des Orcs

La saga idéal pour découvrir ou faire découvrir le GN à ses proches !

Envie d’organiser votre propre séance de ce scénario ? CREER VOTRE SEANCE PERSONNALISEE

Le Bastion des Orcs – Epis'orc I : Le Siège de Lunarën

Synopsis :

Une horde d’orcs a déferlé depuis les Hautes-Montagnes et s’est dirigée tout droit vers le Temple fortifié de Lunarën. Submergés par la violence de l’attaque, les elfes qui défendaient ce lieu sacré ont péri en tentant de le protéger. Lunarën constitue un verrou stratégique essentiel dans la région : de son sort dépendra l’issue de cette guerre qui oppose à présent les orcs aux elfes et à leurs alliés humains. Vous incarnez les renforts tant attendus par ce qu’il reste de la garnison de Lunarën : c’est donc à vous qu’il incombe désormais de déloger du Temple elfique cette horde d’orcs, laquelle n’a pas tardé à transformer les lieux en un puissant Bastion pour mieux s’y retrancher…

Durée conseillée : 5h environs
Idéal pour: 20 à 65 personnes
Ambiance : Exploration de donjons façon Dungeon & Dragons, accompagnée de combats épiques façon Seigneur des Anneaux.
Scénario de type : GN (LARP)
Action :
Escape Game :
Lecture en amont :

Accéder à l’univers complet du Bastion des Orcs

La saga idéal pour découvrir ou faire découvrir le GN à ses proches !

Envie d’organiser votre propre séance de ce scénario ? CREER VOTRE SEANCE PERSONNALISEE